top of page

Teresa Robles, l’hypnose et le deuil.

Dernière personne encore présente ayant étudié auprès de Milton Erickson, le père de l'hypnose, Teresa Robles nous a partagé un week-end rempli d'émotions sur le délicat sujet qu'est le deuil.


J’ai rencontré Teresa lors de son premier cours avec Casa Hypnosis à Neuchâtel l’année dernière. Cette grande dame à l’âge avancé, bien camouflé par son énergie communicative et sa douceur d’âme, nous partage généreusement son bagage de vie. Anthropologue sociale et titulaire d'un doctorat en psychologie clinique et thérapie familiale, elle a poursuivi son chemin auprès de Milton Erickson puis a ouvert sa propre Université Ericksonienne à Mexico. Deux fois par an, elle nous partage ses connaissances et son approche hypnotique qui se passe tout en douceur dans le respect de l’individu.


Lors de cette session, le monde spirituel avait pleinement sa place et nous a accompagné durant les trois jours. Que ce soit le deuil d’un être cher, d’une situation, d’un objet ou un changement de vie, chaque approche a été faite dans la bienveillance et une attention particulière aux émotions, sources des maux incarnés dans le corps.



Son enseignement est simple, ouvert à tous, et en même temps, impactant sur les résultats. Il ne sert à rien de forcer, d’ordonner ou d’insister, la Sagesse Universelle (La Source, Dieu, Univers Infini, quelque soit le nom qu’on lui donne) s’en occupe et effectue le travail en collaboration avec notre Soi, l’âme.


L’Hypnose de Teresa est une guérison spirituelle atténuant, voir guérissant, les maux physiques. Elle a apporté à l’hypnose ericksonnienne la culture mexicaine dont elle est issue et le lien avec le monde des morts : esprits, guides, animaux totems, protecteurs, … Même si nous étions une vingtaine de participants, la salle était remplie de bien des âmes.


Un grand merci à cette dame de cœur pour tout ce qu’elle a apporté et partagé durant ces trois jours de formation, merci Teresa pour ta bienveillance et ta douceur d’âme.

5 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page